GUIDE DU SERVICE INFIRMIER

 

- l'évolution des orientations en santé mentale et la fonction infirmière -

 

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Références législatives et réglementaires en santé mentale

La population et la santé mentale

La fonction infirmière en santé mentale

Les différentes structures de soins et la pratique infirmière

Adéquation entre besoins en santé mentale et service infirmier

 

Introduction

Le rappel des concepts fondamentaux

Le soin infirmier en santé mentale

Réglementation relative à la profession infirmière

 


 

 

LA FONCTION INFIRMIÈRE EN SANTÉ MENTALE

 

 

 

LA RÉGLEMENTATION RELATIVE A LA PROFESSION INFIRMIÈRE

 

 

La prise en compte des objectifs nationaux et la mise en œuvre des programmes d'action en matière de santé mentale ont (ou auront) des répercussions importantes sur l'organisation et le contenu des pratiques infirmières.

Il ne sera pas procédé à une étude approfondie des lois du 31 mai 1978 et du 12 juillet 1980, ni des décrets de 1981 et 1984 relatifs à la profession infirmière.

L'analyse se limitera à la mise en évidence des actes spécifiques à la pratique infirmière en santé mentale.

 

Une meilleure connaissance de ces textes a pour conséquence:

Le dossier de soins, outil de travail qui permet à l'infirmier une approche globale de la personne soignée, est le support d'une démarche de soins ayant pour objectif l'amélioration de:

Même si ces textes méritent d'être précisés et complétés, en particulier par une meilleure prise en compte des lieux d'exercice de l'infirmier de secteur psychiatrique et des actes infirmiers, l'essentiel des pratiques infirmières en santé mentale est contenu dans le décret du 17 juillet 1984 déjà cité.

Dans le cadre de son rôle propre, quel que soit le secteur d'activité où il exerce, l'action de l'infirmier en matière de prévention et d'éducation est fondamentale (art.7).

L'article 3 souligne notamment, d'une part que l'infirmière est la seule personne qualifiée présente en permanence auprès du malade et d'autre part sa participation active à l'accueil du patient et de sa famille, à tous les actes de la vie quotidienne à l'hôpital ou dans les structures alternatives, à l'animation des unités de soins ou des groupes.

 

Enfin deux points mettent en évidence le rôle de thérapeute de l'infirmier, ses qualités d'écoute et de disponibilité dans sa relation avec le patient à travers:

  1. sa participation au sein d'une équipe thérapeutique aux techniques à visée psychothérapeutique individuelle ou de groupe (art.4),

  2. la relation d'aide (art.3).

Il apparaît que les soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d'autonomie de la personne, constituent le travail quotidien de la fonction infirmière de secteur psychiatrique. Ils sont le préalable à toute action thérapeutique plus spécifique, la rencontre avec la personne souffrante et la mise en œuvre de techniques multiples et diversifiées.

 


 

- http://psychiatriinfirmiere.free.fr/ -  "Guide du service infirmier de 1991" - Ministère des affaires sociales et de la solidarité - Direction des hôpitaux -

 

 


 

Haut de Page