lexique psychologie dictionnaire psychologique: stade phallique - formation pour Infirmier de Secteur Psychiatrique - cours de Mr Giffard -

AGE ADULTE

ADOLESCENCE

STADE PHALLIQUE

STADE ANAL

STADE ORAL

 LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE : AGE ADULTE  LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE : ADOLESCENCE  LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE : STADE PHALLIQUE  LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE : STADE ANAL  LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE : STADE ORAL

 PAGE D'ACCUEIL DU SITE 'PSYCHIATRIE INFIRMIERE'

Abandon  (fantasme d'-)

Agressivité oedipienne

Ambivalence

Angoisse de castration

Castration

Complétude - Incomplétude

Complexe d'Oedipe

Exhibitionnisme

Fantasmes originaires

Génitalité

Idéal du Moi

Identité sexuelle

Interdit de l'inceste

Libido

Loi du Père

Parricide

Plaisir

Pulsion sexuelle

Refoulement

Relation triangulaire

Rivalité oedipienne

Séparation

Zone érogène

 

Avis important

IMPORTANT : Les retours en haut de page s'effectuent en cliquant sur les titres des définitions.

 FORMATION POUR SOIGNANT DE PSYCHIATRIE

Au stade phallique (vers 4 ans), il y a déplacement entre érotisme anal et érotisme urétral. La zone privilégiée (zone érogène) est devenue le pénis. L’enfant va découvrir aussi que le père représente une menace potentielle, qui accapare la Mère. Période de repli, et des premières solitudes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abandon  (fantasme d'-)

 

- Sentiment de l'Enfant face à la scène primitive dont il se sent exclu.

- Ce fantasme organise le psychisme et fait partie des fantasmes oedipiens avec ceux de la scène primitive et de séduction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agressivité oedipienne  

 

- Corollaire à la découverte du Père comme amant de la Mère et au fantasme de la scène primitive.

- Liée à la puissance phallique attribuée au Père comme représentant de la loi sociale.

- Provoque des comportements réactionnels renvoyant l'agressivité, tels que l'exhibitionnisme, l'énurésie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ambivalence  

 

- Présence dans la relation à un même Objet, de tendances ou de sentiments contraires.

- L'amour oedipien vis à vis du Parent de sexe opposé ou la rivalité vis à vis du Parent de même sexe ne seront jamais absolus: Ils sont teintés d'ambivalence. Exemples: les sentiments agressifs et admiratifs du petit garçon pour son Père. L'amour et le ressentiment de l'Enfant vis à vis de la Mère lors de la découverte du Père comme autre pôle affectif de celle-ci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Angoisse de castration  

 

- Angoisse imaginaire liée à la découverte de la différence des sexes (perçue comme un manque de l'organe mâle) et liée au fantasme de la scène primitive où l'Enfant perçoit qu'il n'est pas l'unique Objet d'amour de la Mère.

- Chez le petit garçon: cette angoisse sera facteur de résolution du complexe d'Oedipe. Le Père étant perçu comme le castrateur doté de toute puissance empêchant l'accès à la Mère.

- Chez la petite fille: cette angoisse d'incomplétude la tournera vers le Père comme détenteur de la toute puissance afin de lui demander un substitut du pénis manquant: un Enfant imaginaire.

- L'attitude du jeune humain relative à la possession du pénis et à son absence comme résultat d'une ablation doit être dépassée pour parvenir à la normalité sexuelle.

- Les perversions sexuelles apparaissent comme une façon d'éviter l'angoisse de castration en déniant la différence des sexes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Castration  

 

- Fantasme de mutilation ou d'absence des organes génitaux, source du sentiment d'incomplétude.

- Ce fantasme provoque une forte angoisse durant le stade phallique.

- Symbolique du sacrifice, du renoncement à la Mère.

- L'angoisse de castration est une angoisse imaginaire liée à la découverte de la différence des sexes (perçue comme un manque de l'organe mâle) et liée au fantasme de la scène primitive où l'Enfant perçoit qu'il n'est pas l'unique Objet d'amour de la Mère.

- Chez le petit garçon, cette angoisse sera facteur de résolution du complexe d'Oedipe. Le Père étant perçu comme le castrateur doté de toute puissance et empêchant l'accès à la Mère.

- Chez la petite fille, cette angoisse d'incomplétude la tournera vers le Père comme détenteur de la toute puissance afin de lui demander un substitut du pénis manquant: un Enfant imaginaire.

- L'attitude du jeune sujet relative à la possession du pénis et à son absence comme résultat d'une ablation doit être dépassée pour parvenir à la normalité sexuelle.

- Les perversions sexuelles apparaissent comme une façon d'éviter l'angoisse de castration en déniant la différence des sexes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Complétude - Incomplétude  

 

- Sentiments d'identité corporelle ou psychique en relation avec la possession ou la perte de l'Objet idéal, de la satisfaction pulsionnelle.

- Au stade phallique, cet Objet idéalisé est l'organe génital mâle en ce qu'il est attribut de toute puissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Complexe d'Oedipe  

 

- Stade "normal" (habituel) du développement psychologique de l'Enfant se caractérisant par une relation triangulaire.

- La résolution du complexe d'Oedipe se décompose ainsi :

1- En premier lieu, l'Enfant éprouve un fort désir sexuel envers le Parent de sexe opposé ainsi qu'un sentiment hostile envers le Parent de même sexe.

2- Il y a un refoulement de ce désir et un renoncement à l'inceste et au parricide.

3- Ces deux étapes permettent la maturation psychique de l'Enfant, par identification au Parent de même sexe (dans sa forme négative, ces sentiments sont inversés).

- D'une relation duelle, l'Enfant passe à une relation triangulaire.

- Accession aux Lois qui fondent la société.

- Ouverture sur le monde extérieur (socialisation, pré-génitalisation).

- L'énergie sexuelle est sublimée (action du Surmoi) et devient disponible pour l'apprentissage social et scolaire.

- Passage de la "nature" à la "culture".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exhibitionnisme  

 

- L'Enfant exhibe ses organes génitaux.

- C'est un phénomène de défense et de réassurance contre l'angoisse de castration.

- Ce phénomène se fixera dans certaines formes adultes de perversion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fantasmes originaires  

 

- Les fantasmes oedipiens (ou "fantasmes originaires" en ce sens qu'ils structurent la personnalité de chacun) sont:

1- Le fantasme de la scène primitive.

2- Le fantasme d'abandon.

3- Le fantasme de séduction.

4- Le fantasme de castration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Génitalité  

 

Forme la plus élaborée de la sexualité à laquelle l'Enfant accède par l'Oedipe et qui va intégrer les formes partielles de la sexualité infantile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Idéal du Moi  

 

Instance psychique consécutive à l'identification oedipienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identité sexuelle  

 

- Elle se constitue définitivement au stade phallique.

- L'Enfant acquiert l'identité féminine ou masculine grâce à l'identification psychique au Parent de même sexe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interdit de l'inceste  

 

- L'inceste est l'acte sexuel commis symboliquement ou réellement entre membres d'une même famille et mêlant les liens d'alliance et de filiation.

- Le désir d'inceste est particulièrement vif durant la période oedipienne où le Parent de sexe opposé se trouve être l'Objet des pulsions libidinales de l'Enfant.

- L'Enfant placé dans un ordre de filiation intériorise les lois de l'interdit du parricide et de l'interdit de l'inceste. Au niveau sexuel, cela le place désormais dans une situation où:

1- Il ne peut avoir de relation sexuelle avec un membre de sa famille.

2- Il ne peut entrer en compétition sexuelle avec un géniteur.

- L'interdit de l'inceste poussera le futur adulte à chercher son partenaire sexuel à l'extérieur (ouverture sociale, brassage génétique).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Libido  

 

- Elle se dirige vers le Moi (libido du Moi ou "narcissisme") ou vers des Objets extérieurs (libido objectale).

- Il existe une balance énergétique entre les deux modes d'investissement, l'un augmentant lorsque l'autre diminue.

- Au moment de l'Oedipe, la libido investit fortement un Objet extérieur, le Parent de sexe opposé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loi du Père  

 

- "Loi d'humanisation" ou "culture" à laquelle l'Enfant accède par l'intégration des interdits oedipiens de l'inceste et du parricide.

- Cette loi de socialisation règle les rapports inter individuels (filiation, alliance, rapports entre générations, communication).

- Son représentant est le géniteur (le Père), qui assume la fonction sociale de garant du respect des interdits auxquels se conforment Parents et Enfants.

- La Loi du Père est d'ordre symbolique. Ses signifiants en sont le "nom du Père" et le "phallus".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parricide  

 

- Action de tuer un Parent.

- Désir fantasmatique au moment de l'Oedipe. L'Enfant a le désir de supprimer le Parent de même sexe pour réaliser l'inceste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plaisir  

 

A ce stade, les parties génitales deviennent la principale zone érogène et mobilisent l'attention de l'Enfant sur le plaisir qu'elles lui procurent (masturbation, exhibitionnisme, voyeurisme).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pulsion sexuelle  

 

- Décharge énergétique qui crée un état de tension dans l'organisme.

- Cette tension suscite le comportement de l'Enfant qui recherche l'Objet susceptible de l'apaiser ou de la satisfaire.

- Dans le stade phallique, les pulsions partielles sexuelles de l'Enfant ont pour Objet partiel l'organe génital.

- Les pulsions partielles pré-génitales (orales, anales, phalliques) se rassemblent par la génitalisation grâce à la relation d'Objet triangulaire oedipienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Refoulement  

 

- Un des mécanismes de défense du Moi, se manifestant lorsque le désir et les pulsions ne peuvent être acceptés et doivent être dérivés de leur Objet.

- A l'Oedipe, le refoulement concerne principalement le désir incestueux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Relation triangulaire  

 

- Investissement de la libido entre Enfant, Mère et Père, c'est à dire entre le sujet, son Objet de désir et le porteur de Loi.

- Reconnaissance (puis acceptation) de la présence d'un tiers mettant fin à la relation duelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rivalité oedipienne  

 

- Moment où l'Enfant est dominé par son agressivité.

- Compétition imaginaire vécue par l'Enfant vis à vis du Parent de même sexe et qui se traduit par de l'agressivité, de la jalousie mais aussi par de l'admiration.

- Cette compétition a pour Objet l'amour exclusif du Parent de sexe opposé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séparation  

 

- Moment où l'Enfant, par le mécanisme du refoulement, renonce à son désir incestueux.

- L'Enfant renonce au désir incestueux grâce à la fonction séparatrice du Père, puis la découverte des règles sociales sous la pression de l'instance refoulante: le Surmoi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zone érogène  

 

- Toute partie du corps siège des excitations provoquées par des pulsions prégénitales.

- Au stade phallique, la principale zone érogène est constituée par les parties génitales.

- Les zones érogènes partielles ou pré-génitales, s'intégreront au titre de composante du plaisir génital.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrez avec

 

 

dans le site

 

 PSYCHIATRIE INFIRMIÈRE : LEXIQUE DE PSYCHOLOGIE

Écrit, mis à jour par Mr Dominique Giffard

pour le site "Psychiatrie Infirmière" : 

http://psychiatriinfirmiere.free.fr/,

références et contact e-mail.

 


Réalisé courant 1985 par l'ensemble de la promotion 1984/1987 du centre de formation pour infirmiers(ères) de secteur psychiatrique du CHS St Jean de Dieu, Lyon 8.

Ce lexique de psychologie a été adapté pour une utilisation sur Internet en 2003. Sa fréquentation cumulée a atteint 1 million d'utilisations (5 pages confondues) en 2007.


 

Retour Haut de Page