philosophie du site

 

 

 

 

 

philosophie du site

utilisation et copie

promotion du site

 

 

 

PHILOSOPHIE DU SITE

 

Le site "psychiatrie infirmière" est né d'une réaction des personnels soignants face à la mise à l'écart des théories psychanalytiques en psychiatrie. Dépositaire d'un savoir infirmier qui n'était plus transmis, le site s'est engagé en 2002 dans trois directions complémentaires:

  1. Promouvoir les différentes techniques issues de la psychanalyse pour la compréhension de la maladie mentale et la prise en charge du patient. Les années qui passent soulignent la pertinence du projet: une vision dangereusement sectaire de l'autisme en France et les attaques intégristes dont sont victimes plusieurs équipes soignantes ont montré en 2009 combien les théories psychanalytiques devaient être non-seulement soutenues mais parfois aussi activement défendues;

  2. Prévenir les infirmiers non-spécialisés qu'ils apportent malgré eux un déficit de connaissances et de pratiques au sein même des structures de soins. Mettre à leur disposition le complément indispensable de formation théorique. à l'époque et sur ce sujet particulièrement, le site a été précurseur, puisque tout le monde reconnaît dorénavant l'impérieuse nécessité d'un 'tutorat', d'une 'consolidation des savoirs', mais aussi maintenant d'une formation spécifique par 'master de spécialisation';

  3. Faire connaître l'existence et le rôle des infirmiers de secteur psychiatrique dans l'évolution des techniques et l'histoire de la psychiatrie en France. Conserver le contact entre ces professionnels, favoriser la circulation des informations, conseiller et soutenir. à ce jour, ni leur influence véritable ni même leur professionnalisme n'ont été reconnus à leur juste valeur: toutes les modifications profondes imposées ces dernières années à la psychiatrie en France ont été pensées et appliquées sans eux, quand ce n'était pas à leurs dépens.

 

A ces trois grands objectifs d'origine, dont le site maintient toujours la priorité, la lecture régulière du courrier en a rajouté d'autres. Désormais, le site "psychiatrie infirmière" soutient aussi les projets suivants:

  1. Entretenir une communication privilégiée avec les usagers de la psychiatrie et leur entourage, informer sans tabou sur l'hospitalisation et les techniques de soins, les droits du patient, les recours possibles...

  2. Élargir l'information sur la santé mentale à tout le personnel concerné (ergothérapeute, aide-soignante, auxiliaire de vie, assistante sociale...) mais aussi aux scolaires, aux étudiants et à leurs enseignants;

  3. Ouvrir le site aux lecteurs francophones des 5 continents, tenir compte de leurs attentes, distinguer les sujets spécifiquement nationaux. Durant la seule année 2007, et en ne comptabilisant que les appels de l'étranger, 300.000 internautes de 138 pays hors la France ont effectué un million d'ouvertures de pages du site "psychiatrie infirmière" (en moyenne, 3 pages sont consultées par chacun des 300.000 visiteurs de l'étranger qui visitent le site chaque année);

  4. Sélectionner les principaux congrès francophones, diffuser les pétitions, relayer les mobilisations;

  5. Participer aux actions de soutien ou de contestation, peser dans les débats, s'ouvrir au monde associatif ou syndical et prendre position au niveau professionnel;

  6. Clarifier la présentation générale en intégrant de grands chapitres, actualiser les dossiers, indiquer les origines et références, améliorer la lisibilité du texte... Un petit exemple parmi d'autres: les 140 sigles différents actuellement répertoriés dans le site sont désormais accompagnés d'une définition en français adaptée au contexte. Ainsi, de "ADELI" à "WWF", en passant par "DRASS", "QROC" et "SPI", il suffit maintenant de passer la souris dessus pour comprendre de quoi on parle.

 

Dans le même temps, certains axes de travail ont été interrompus. Ainsi en a t'il été pour la publication mensuelle d'une sélection de messages dans le dossier "témoignages", dossier réalisé pendant 3 ans de janvier 2003 à décembre 2005. Des projets furent également abandonnés avant-même qu'ils n'aient été pleinement réalisés (la tenue d'un 'forum infirmier' par exemple).

 

Depuis 2010, une page accueille quelques courriers d'Internautes argumentant leur opposition à certains écrits du site (cette page affiche également des soutiens!).

 

 

DÉVELOPPEMENT

 

On peut dater le changement d'approche théorique en santé mentale aux années charnières 1992-1994: s'il y eut un "avant", il y eut aussi un "après" qui s'est imposé irrésistiblement à la psychiatrie, la modifiant profondément même si ce fut à bas-bruit dans un premier temps.

 

L'abandon quasi-généralisé des thérapies psychanalytiques dans le soin des maladies psychiatriques ne s'est pas fait du jour au lendemain: il a accompagné le départ progressif et inéluctable des ISP, remplacés systématiquement depuis 1994 par de nouveaux infirmiers non-spécialisés.

 

Mis dans l'incapacité d'exercer leurs prises en charge groupales, n'étant plus reconnus au sein des équipes, les derniers infirmiers formés à la psychiatrie relationnelle ont finalement cessé de pratiquer leur métier. Ils étaient dés lors condamnés à oublier et être oubliés.

 

La disparition des théories et techniques analytiques durant la formation des soignants puis dans le soin des patients a laissé la place à une psychiatrie parfois comportementaliste, très souvent biologiste et organiciste: prescription de médicaments ou de sismothérapies et apprentissage par réflexes conditionnés pour le traitement des seuls symptômes.

 

Mais qui peut croire (ou vouloir faire croire) que la maladie mentale est fondamentalement organique, et qu'il suffirait de soigner le cerveau comme on traite les autres organes à l'hôpital général? C'est une vision dangereusement simpliste, et ceux qui l'ont imposée au système de soin français portent une lourde responsabilité.

 

 

 

TABLEAU

COMPARATIF

PSYCHIATRIE

BIOLOGIQUE

PSYCHIATRIE

RELATIONNELLE

Psychopathologie

Étude des maladies du cerveau.

Compréhension des maladies de la relation.

- symptômes :

Le soin tente de les supprimer.

Ils sont écoutés pour permettre le soin.

La base théorique

Organiciste - Objective

Psychanalytique - Subjective

- domaine d'application :

Général, concerne l'ensemble des humains.

Particulier, s'adapte précisément à un individu.

- domaine d'étude :

Le Réel. Qu'est-ce qui dysfonctionne?

Le Symbolique. Quel sens en donne le patient?

L'équipe médicale

C'est l'acteur principal du soin.

C'est un partenaire privilégié dans le soin.

- communication professionnelle :

Verticale, axée sur la prescription.

Horizontale, basée sur la réflexion transversale.

- directives :

Appliquer les consignes médicales.

Comprendre le sens des symptômes.

- matériel soignant :

Pilules, seringues, appareil à sismo...

Les 5 sens relationnels: Parole, écoute, vue...

- médicaments :

Ils sont essentiels: ils traitent la maladie.

Ils sont accessoires: ils traitent le symptôme.

Le diagnostic

C'est une vérité médicale qui s'impose.

C'est une hypothèse de travail qui se discute.

- pertinence :

Absolue et intemporelle.

Relative et temporaire.

 Le patient

Il est l'objet et le lieu du soin.

Il est sujet et acteur dans le soin.

- interrelation avec l'équipe :

Elle est secondaire (et parfois inutile au soin).

Elle est indispensable: c'est le soin.

 

Tableau créé en mars 2014 par D. Giffard,

pour le site "Psychiatrie Infirmiere".

 


Car il faut le savoir, le manque de sensibilisation aux soins relationnels, ajouté au défaut flagrant de formation clinique des soignants d'après 1994 a été catastrophique pour l'ensemble de la psychiatrie (on en mesure désormais les graves conséquences).

 

Dès lors il devenait très urgent de sensibiliser les futurs acteurs du soin, et de pallier cette absence dramatique de connaissances théoriques.

 

Initialement, c'est dans cette optique que le site de formation et d'information "psychiatrie infirmière" a ouvert sa fenêtre virtuelle en 2002. Répondant à une demande particulièrement forte, il a proposé gratuitement sur Internet l'ensemble des cours spécifiques qui furent donnés aux anciens Infirmiers de Secteur Psychiatrique (les I.S.P.). Cette formation particulière, adaptée aux soins relationnels, foncièrement respectueuse de l'être humain, autorise une compréhension profonde et pertinente des pathologies et des thérapies en psychiatrie.

 

La formation I.S.P. est à la base d'une approche groupale infirmière véritablement soignante.

 

Les cours proposés ici répondent à un réel besoin de formation et d'information: Sur l'année 2007 tous pays confondus, la barre des 4 millions d'ouvertures de pages du site a été dépassée. Rien qu'en France, 3 millions de pages sont consultées chaque année par plus d'1 million d'internautes français. S'y retrouvent majoritairement les étudiants en soins infirmiers, les usagers de la psychiatrie, leur entourage familial et professionnel: Nous repérons bien-là les principales victimes de décisions politiques irresponsables agissant à l'encontre des soins et de la santé mentale.

 

 CONCEPTION - RECHERCHE - RÉALISATION  CONCEPTION - RECHERCHE - RÉALISATION

 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Entrez avec

 

 

dans le site

 

 

Haut de Page

 

MAJ 07.04.14